Efrath Bouana

Portfolio

Incendie universel

Refuge 1
Refuge 2
Résurrection
Riverside
Carmel 1
Carmel 2
Carmel 3
Carmel 4
Carmel 6
Carmel 7
Rac-ine / Tronc
Rac-ine / Tronc
Entre ciel et terre
Go to the Riverside
Go to the Riverside 2
Go to the Riverside
Grotte
Installation
Instant d'après
La mort du sanglier
La terre a besoin de nous
Mind of War
Mind of War 2
Mind of War 3
Paysage raciné
Photo
Photo
Photo
Rac-ine
Rac-ine / Tronc
Thème incendie universel

Ce projet est né suite à l’incendie dans la fôret  du  Mont carmel  qui a eu lieu le 2/12/2010 en Israël où beaucoup de sanglier y vivent , cette incendie a causé la mort d’une cinquantaine de personnes.  Il ne se contente pas seulement de l’incendie en lui-même, mais permet de traverser la condition humaine à travers le dessus comme le dessous de la terre et du ciel.

Une erreur est irréparable , c’est un geste qui se grave dans la mémoire universelle.

La mémoire ne s’efface pas elle évolue, elle est dans le mouvement.

Vivante elle pousse dans le changement sous ses diverses images , dans la destruction comme dans la reconstruction, elle traverse les époques mais elle garde son histoire dans ses plus anciennes racines.

La forêt brûle, les arbres deviennent du charbon, les animaux fuient leurs lieux d’habitat. Après le passage du feu sur ces espaces , il est dur de trouver de la vie. L’odeur de destruction est bien présente et la nostalgie de la forêt aussi .
(En 4-5 jours de feu des années ont été détruites .)

La noirceur a pris place sur tout le territoire , aucune feuille verte n’y a survécu, la surface de l’instant présent ne présente aucun survivant , pourtant par delà les apparences dans la profondeur de la terre résident des racines par milliers , des racines qui contiennent toute la mémoire qu’il faut , pour faire vivre ; certes peut-être pas sous la même forme , mais elles traverseront ces cendres pour faire naître du passé un nouveau présent .

La mémoire a sa douleur et de cette douleur il y a naissance .

De là , peut-être , vient le désir de l’homme à détruire
De là , peut-étre , vient le désir de s’empêcher de détruire .
Il y a là , reconnaissance de la vie , par la douleur de la mort .
La mémoire de nos cendres est l’ADN de ce qui permet la vie du présent et les aléas de nos gestes décideront de la forme qu’elle aura.

Laisser un commentaire

Efrath Bouana – Artiste peintre

Efrath Bouana - Artiste plasticienne

Œuvres par thème

Incendie universel
Aller vers quelque part
Equilibre